Quinzaine du compostage : à vos marcs, prêts, compos-thé !

Vous êtes déjà plus de 4 millions en France à composter dans vos jardins ou sur vos balcons. Cette pratique saine, écologique et peu couteuse. Elle compte chaque année de plus en plus d’adeptes et on peut les comprendre.  Pour vous donner une idée, faire son propre compost permet de diminuer ses déchets ménagers de 30% environ, soit plus de 100 kg et 180 kg de CO2 évités par Français par an.

Le compostage c’est quoi ?

Cette technique peut se résumer par le fait de recycler nos déchets dits « verts » en les regroupant pour qu’ils se décomposent de manière naturelle. Une fois le processus de transformation fini, votre compost maison 100% naturel fera un terreau d’excellence qualité pour votre jardin ou vos plants potager.

Quelle technique choisir ?

Si vous possédez un jardin, la question est vite « répondue », il vous suffit de regrouper vos déchets dans un coin et de laisser faire le temps. Pour les terrasses et balcons, il existe également des solutions très efficaces. Le lombricomposteur séduit de plus en plus de citadins par sa simplicité d’utilisation puisque comme son nom l’indique ce sont les vers à fumier qui réalisent tout le travail. Cette méthode est très efficace si on réduit la taille de nos déchets et qu’on veille à l’acidité du mélange en y ajoutant régulièrement des matières carbonées tel que des mouchoirs, des cartons ou des journaux. L’alternative au Lombricomposteur, nous vient d’Asie et se nomme le Bokashi. Cette méthode de compostage est basée sur la fermentation dans un bac hermétique. Des micro-organisme active la fermentation anaérobie et décompose les déchets pour créer le terreau.

Pour ceux qui n’ont pas la place, il existe également de nombreuses solutions collectives pour valoriser vos déchets ménagers. Les composteurs urbains ou d’entreprises fleurissent un peu partout en France et c’est une très bonne chose.

Que peut-on composter ?

Tous les déchets « verts » peuvent être compostés.

Parmi ces déchets on retrouve les épluchures, résidus alimentaires, mais aussi les déchets du jardin, feuilles mortes ou fleurs fanées. Les journaux, cartons, mouchoirs peuvent aussi s’intégrer à votre mix à condition qu’ils soient minoritaires.

Et Destination dans tout ça ?

Dans notre atelier Bordelais nous sommes très sensibles à la gestion de TOUS nos déchets.

Rien n’est laissé au hasard, nous veillons à revaloriser tout ce que nous pouvons et nous nous engageons à n’avoir aucun déchet enfoui.

En partenariat avec l’entreprise RecycléoBuro, nous collectons également nos bio-déchets, en particulier le marc de nos cafés et de nos thés, qui servent à booster les composts de jardins urbains participatifs.

Parce qu’effectivement, le marc de café et le thé, qu’il soit vert, noir ou aromatisé, produisent de l’azote, de l’acide phosphorique, du manganèse, du potassium, des phosphates, de la potasse et des nutriments qui favorisent la croissance des plantes et aident à fertiliser le terreau.

De plus, le thé permet d’accélérer la décomposition des éléments et le marc de café protège les plantes des pucerons, mouches et limaces.

Alors n’hésitez plus, ne jetez plus et compostez vos marcs de café ou vos thés, ce sont vos fleurs qui vont être contentes. Et évidemment c’est encore mieux quand tout est bio et éthique. ?