Mythes et légendes : le thé

Nous vous avons fait découvrir trois légendes autour du café. Cependant, le thé n’est pas en reste quand il s’agit des mythes autour de sa découverte, et nous allons vous les conter aujourd’hui…

La première légende raconte que l’empereur de Chine Shennong, durant l’une de ses tournées, buvait une tasse d’eau chaude lorsque quelques feuilles d’un théier tombèrent à l’intérieur. Elles libérèrent leur arôme ainsi qu’une couleur dorée. Intrigué, l’empereur goûta le breuvage et fut immédiatement séduit par son goût et ses propriétés.

La seconde légende est plus fantaisiste : Bodhidharma, un élève de Bouddha, était en méditation depuis trois années. Mais la fatigue finit par avoir raison de lui : il s’assoupit alors et fit, durant sa sieste, des rêves très voluptueux… À son réveil, rongé par la culpabilité, il décida de se couper les paupières afin de ne plus jamais s’endormir. Elles se plantèrent dans la terre, et de là poussa le tout premier théier. Depuis, tous les moines lui succédant boivent du thé afin d’éviter de s’engourdir ou de s’assoupir lors de leurs méditations…

Enfin, une légende indienne assez proche de celle-ci raconte que le prince Dharma, touché par la grâce, prit la décision d’aller en Chine afin d’y répandre l’enseignement de Bouddha durant neuf années. Avant son départ, il fit le vœu de ne jamais s’endormir durant son voyage. Trois années passèrent, et le Prince commença à fatiguer et sentit le sommeil venir… Par hasard, il cueillit les feuilles d’un théier et il les mâcha : il ressentit alors tout son corps se vivifier, et la fatigue se dissiper ! Il put ainsi terminer sa mission durant six autres années et honorer son vœu, car le sommeil ne le terrassa pas.

C’est sur cette jolie histoire que s’achève notre série sur les mythes et légendes autour de la découverte du thé et du café. N’hésitez pas à découvrir ou à redécouvrir notre article sur le café !

En espérant que vous aurez apprécié le voyage…